cook

Restaurants fermés à l’approche des vacances

De nombreux restaurants montréalais ont choisi de fermer leurs portes à l’approche des fêtes, dans certains cas parce que de nombreux employés ont contracté la COVID-19, et dans d’autres, pour éviter de devenir un cadre de propagation du virus.



chorale laplante

chorale laplante
Journalisme

C’est la décision prise par le chef et copropriétaire de BarBara Vin, David Pellizzari, dimanche, après que 13 de son équipe de 38 employés ont été testés positifs pour COVID-19.

Plusieurs membres du groupe de clients qui fréquentent le restaurant du quartier Saint-Henri ont reçu un diagnostic de COVID-19, a alors signalé le restaurant lundi. David Pellizzari a demandé à ses employés de passer un test de dépistage. “La seule décision responsable à ce stade était de fermer l’arène”, a déclaré le chef dimanche dans une interview. Journalisme.

Son entreprise n’est pas la seule dans ce cas. Sur les réseaux sociaux, plusieurs restaurants ont annoncé la suspension de leurs activités, dont le Bistro Pastaga, le bar vinvinvin et la pizzeria Pizza Bouquet pour diverses périodes.

C’est incroyable, notre industrie a été endommagée si rapidement, au pire moment possible. Nous savons que janvier et février sont des mois difficiles pour nous. Nous comptons sur les dernières semaines de décembre. Il y a beaucoup de gens [pour qui] Ça va fermer maintenant à cette date, ça va faire très mal.

David Bellisari

Michael Roel, copropriétaire de la brasserie Isle de Garde, située à La Petite-Patrie, a également décidé de fermer son établissement. Surtout, il voulait éviter que son entreprise ne devienne un lieu de transmission du virus dans le secteur. « Nous avons beaucoup de cas dans les écoles et les crèches du quartier en ce moment », a-t-il déclaré. “Nous sommes très vigilants ici, mais ce n’est malheureusement pas le cas de tous nos clients”, a-t-il poursuivi.

Nous sommes une entreprise de quartier [qui] “Cela contribue à redonner de la fierté au quartier”, a déclaré M. Roel, “mais cela peut aussi faire le contraire, ce que nous ne voulons pas”.

Cette semaine, deux clients qui ont passé la soirée à la brasserie L’Isle de Garde ont signalé avoir contracté le COVID-19. Les employés qui ont travaillé le soir en question ont été testés pour COVID-19; Les tests étaient négatifs. Mais dimanche, un employé a été testé positif au virus.

En fermant le restaurant, M. Roel a également souhaité donner à ses salariés la possibilité de voir leurs proches pendant les vacances, “sans craindre de ramener le COVID dans leurs familles”. Le copropriétaire a donc voulu assurer la sécurité de ses employés, en les laissant partir pour un deuxième test. “Nous ne voulons pas vivre le même Noël l’année dernière”, a-t-il déclaré.

Michaël Ruel espère pouvoir rouvrir les portes de l’Isle de Garde le 27 décembre. “Si le gouvernement ne nous ferme pas de force, parce qu’il se passe quelque chose dans nos têtes en ce moment”, a-t-il ajouté.

Méditez sur l’aide gouvernementale à

Le copropriétaire de l’Isle de Garde se demande si le gouvernement accordera de nouvelles subventions aux restaurants, alors que l’entreprise fermera à ses dépens. “C’est notre argent de poche que nous allons abandonner”, a-t-il déclaré, soulignant que la décision a néanmoins été prise “en toute connaissance de cause”.

Pour sa part, David Blizzari a déclaré : « J’ai gardé le doigt de l’accusation selon laquelle le gouvernement apportera plus de soutien. Le copropriétaire de BarBara Vin n’a pas encore prévu de rouvrir son restaurant.

“Nous respecterons nos employés. Ce sera une décision d’équipe ensemble, quand nous en aurons envie [en sécurité] Et prêt à ouvrir des portes dans le bon sens.




Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button