cook

Transports, bars et restaurants : ce que l’on sait de la mise en place du corridor de vaccination en janvier

primaire
Le Premier ministre Jan Castex a annoncé vendredi soir qu’un projet de loi serait présenté au Parlement début janvier pour “transformer la carte sanitaire en corridor vaccinal”. Bref, les non vaccinés ne pourront plus bénéficier des avantages d’une carte santé grâce à un test PCR négatif comme c’est le cas aujourd’hui. Mais certaines zones d’ombre subsistent.

Qu’est-ce que la vaccination va changer ?

Concrètement, la fin de l’exception pour les personnes non vaccinées qui peuvent bénéficier d’une carte sanitaire sans encore recevoir de piqûres. Les vis ont déjà été serrées ces dernières semaines, avec la validité d’un test PCR négatif réduite à 24 heures pour bénéficier d’une autorisation sanitaire. Mais cette exception doit prendre fin.

« Désormais, seule la vaccination sera correcte dans le passé », a résumé vendredi soir Jean Castex, qui a indiqué assumer « des restrictions sur les non vaccinés », notamment du fait que « les services de soins critiques la plupart du pays sont plein de gens non vaccinés.

Quels lieux ou activités seront impactés ?

Les réponses à cette question seront sans doute détaillées dans les prochains jours alors que Jan Castex a indiqué vendredi soir qu’il passera « dès le début de la semaine prochaine aux premières consultations sur ce projet ainsi que sur toute autre disposition utile pour la prolongation de la vaccination maximale”. .

Cependant, Olivier Veran a fourni des preuves claires samedi, répondant aux questions des internautes au média en ligne Brut. Il a qualifié cette déclaration de vaccination future de “forme déguisée de l’obligation de vacciner”, qui serait pourtant “plus efficace” qu’une simple obligation : “d’interdire les gens dans les bars, les restaurants et les lieux qui reçoivent du public”. C’est plus efficace que de leur infliger 100 euros d’amende lorsqu’ils sont pris dans la rue.

Il est donc clair que les espaces de vie seront impactés. La question apparemment moins claire du transport demeure.

Comment les contrôles seront-ils renforcés ?

Le projet de loi, qui sera présenté « début janvier » au Parlement, comprendra également une section sur le renforcement des contrôles et des sanctions contre les personnes utilisant un faux permis sanitaire.

Il s’agira peut-être notamment de doubler le contrôle de la carte sanitaire/vaccination et du contrôle d’identité pour éviter les fraudes, comme l’a suggéré samedi matin Olivier Véran sur France Inter : « Je pense que dans le débat parlementaire, on peut à nouveau poser la question du contrôle d’identité associé au contrôle d’un passeport, une question qui a été abordée dans le texte initial et a été retirée dans le cadre du débat parlementaire. Mais cela vaut peut-être la peine d’y revenir, “car il y a des fraudes (…), et comme le système n’est pas invulnérable, compte tenu de la menace actuelle d’Omicron, il faut vraiment mettre le maximum de chances en notre faveur”.


Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button